Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2019 4 13 /06 /juin /2019 16:12

 

 

Un terme nouveau venu s’imprime au verso de nos ordonnances médicales après passage à l’officine.

En fait, l’honoraire de dispensation existait depuis 2015, mais, limité  à « la boite », passait presque inaperçu.

C’était sans compter avec l’inventivité comptable de notre administration. Dorénavant, pour vous délivrer les précieuses pilules, votre pharmacien peut compter sur quatre sortes d’honoraires qui s’ajoutent à la rémunération liée à la vente :

- dispensation à la boîte

- dispensation spécifique d’un médicament sensible

- dispensation liée à l’âge (plus compliqué de vous servir si vous êtes senior, ou nourrisson ; mais n’est-ce pas de la discrimination ?)

- dispensation complexe (cinq médicaments sur une ordonnance…au secours !)

Si vous cumulez ces cas de figure, avec cinq boîtes, le total dépasse les quatre euros. Si vous avez une boîte de trois mois, on ajoute 2,21 euros…

Autrement dit, on récompense supplémentairement quelqu’un qui fait juste son métier.

Espérons que cette pratique ne se généralise pas : faudra-t-il que le collégien paie pour récupérer sa copie, le client du supermarché pour la délivrance du ticket, le voyageur pour obtenir la clé de sa chambre d’hôtel ?

Ce bonus est à la charge de l’assurance maladie et de la mutuelle éventuelle, du moins pour le moment, de quoi creuser les déficits.

Quant à l’automédication, ou en l’absence de mutuelle, c’est le patient qui paie, s’il peut.

Comment se justifie ce tour de passe-passe ? Par la baisse du prix de certains médicaments… Défense de rire.

De toutes façons vous ne serez jamais dispensé de payer.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires